L'empire des doutes

Plus que jamais les inconditionnels d'Empire of Sports s'interrogent sur l'avenir de leur jeu préféré. Longtemps ambitieux (à un lointain salon du jeu vidéo allemand les responsables évoquaient une réussite proche de celle de WoW), les dirigeants d'F4 (la société qui développe EoS) semblent avoir plus que réviser leur objectif.

On peut sérieusement se poser la question d'une possible évolution positive d'EoS. Ouvert au très grand public depuis la version "prologue" de fin novembre 2008, le jeu n'aura suscité un véritable engouement que pendant ses deux premières années d'existence, longtemps aidé par des lots réels plus qu'alléchants (GPS, raquettes de tennis, maillots du Barça dédicacé par Messi, Ipod...). Depuis les joueurs qui ont tiré le jeu vers le haut, tant sportivement parce qu'ils représentaient les joueurs à battre, que techniquement parce qu'ils contribuaient à l'amélioration du jeu dans des sections ateliers prévues pour cela, ont presque tous arrêté EoS. Les Yakou, Eolleo, Alex Good, Manade, Yann-A, Waterloo, Koss, Lasagne, Mickywan, Risard... ont tous déserté le jeu. Et ces retraites prématurées ont signé la fin d'une première page de l'histoire pourtant très courte d'Empire of Sports.

Lassés par la régression du gameplay, d'une orientation plus esthétique que sportive, d'un changement de mentalité plus proche de ce qu'est celle de l'équipe de France actuelle que du fairplay des premiers temps, ces joueurs ont cessé de croire à l'avenir d'EoS. Comment leur jeter l'opprobre quand on voit le choix qui a été celui d'organiser un tournoi Roland Garros virtuel en dehors du serveur d'EoS. Cette décision peut laisser penser aux joueurs que malgré l'annonce de Milo en début d'année, l'arrivée d'une nouvelle version pour un renouveau du jeu, est de plus en plus hypothétique.

Et pire que ça, c'est l'absence totale de publicité pour Empire of Sports sur la page même du jeu, mais aussi sur celle des partenaires qui ouvre la porte aux doutes. Pendant longtemps l'Equipe.fr donnait un lien vers le jeu, Justine Hénin devenait partenaire le temps de son anniversaire et accueillait le joueur vainqueur de l'event organisé à cette occasion, le FC Barcelone faisait de même, ainsi que Roland Garros, puis Nomis, Joachim Noah, le Coq Sportif, Ian Rush, M6 et son émission 100% Foot pour le mondial 2010...

Pas de nouvelles maj depuis plus de 9 mois, un dernier event (certes réussi) non disputé sur le serveur, des lags toujours omniprésents... la communauté d'EoS n'y croît plus et la deuxième vague de désertion se fait sentir. Elle est aussi la résultante d'un changement de positionnement stratégique du jeu dont les développeurs ont voulu favorisé les casuals players en favorisant une xp rapide et un resserrement du niveau des avatars, mais aussi en dissuadant les joueurs payeurs de verser de l'argent pour des objets amenant désormais les mêmes améliorations qu'un item gratuit. Tout ceci a contribué à faire le vide au quotidien sur le serveur, les joueurs n'y revenant que pour les évènements majeurs et si ceci se déroulent ailleurs ils n'auront même plus besoin de conserver EoS installé sur leur pc.

Aujourd'hui le bilan d'EoS est lourd : nouvelles villes inutiles (UK city puis Arabia city), des events majeurs sans rapport avec le sport (Halloween, les pirates, Pâques, St Valentin...), des lags qui avantages les piteuses connexions (meilleurs temps au skeleton parce que les frottements sont atténués, des coups au tennis qui reviennent après 3-4 rebonds, des joueurs qui vous traversent au basket...), une communauté irrespectueuse trop peu souvent recadrée...

Pourtant j'ai encore envie d'y croire et d'autres avec moi, comme Nesseuh créateur du fansite Nesspah.com et Cerdjman fondateur d'Eosfan.com. Empire of Sports a toujours le même potentiel, son côté multisports unique pour un jeu en ligne, des graphismes bien réalisés, une base de gameplay où tout n'est pas à jeter à la poubelle et surtout une communauté qui ne demande qu'à revenir quotidiennement sur ce jeu. Mais à trop faire attendre les joueurs le doute s'installe légitimement et l'on a peur que le potentiel de ce jeu demeure inexploité.

Alors pour nous convaincre de patienter je lance un appel aux responsables du jeu chez F4, pour qu'on puisse avoir à nouveau des raisons d'y croire. JoL ne demande qu'à être le porte-voix de l'espoir.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Empire of Sports ?

43 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (65 évaluations | 8 critiques)
4,5 / 10 - Moyen

59 joliens y jouent, 158 y ont joué.