En attendant la ligue

L’équipe.fr cup nous avait offert un mois de spectacle footballistique de haut vol du 1er au 30 avril 2009, avec comme aboutissement une finale de rêve entre les Band of Brothers et les oXmozes. Ce soir là les BoB avaient été les meilleurs. Mais comme chacun sait, le plus difficile n’est pas d’atteindre le sommet, c’est d’y rester.
Le lancement prochain d’un championnat (à nouveau sponsorisé par l’équipe.fr) sur Empire of Sports va donner la possibilité à toutes les équipes en mal de gloire d’aller se confronter aux champions qui devront une fois encore prouver qu’ils sont à la hauteur de l’évènement. Avec une différence de poids par rapport à l’équipe.fr cup, car là où une coupe offre l’espoir d’un exploit à chaque match, un championnat se révèle lui impitoyable. Les équipes engagées seront dans l’obligation de se montrer constantes tout les soirs de matchs et aucun club ne pourra profiter d’un éventuel tableau jugé plus faible que celui du voisin. Cette fois-ci le classement sera un vrai juge de paix pour savoir quel est la véritable place des équipes de foot sur EOS.
Mais cette formule ne doit pas faire peur aux BoB qui ont véritablement les armes pour rester au sommet. La seule chose qui pourrait les faire perdre serait un éventuel excès de confiance, mais ces grands champions respectent suffisamment leurs adversaires pour ne pas sombrer dans ce travers. Les BoB ne seront pas les seuls à surveiller, attention quand même aux autres équipes. oXmoze, Ukraine , Elsan, AS Ardèche et AC Croix Rousse en tête, il y a plusieurs équipes de valeur qui sont à l’affût. Pour y voir plus clair je vous propose d’analyser les forces et les faiblesses des six équipes favorites (bien évidemment ceci est subjectif), mais seul le terme du championnat me donnera raison ou tord. Pour cela j’ai établit sur la base de la côte de chaque équipe un classement, honneur aux champions :

Band of Brothers (Yann. A, Waterloo, Supasteevo, Yakou),

- Leurs forces :
Une défense de fer lorsque Yakou et Waterloo sont alignés ensemble derrière.
L’expérience de leur victoire en coupe.
La stabilité de leur effectif qui n’a pas été remanié.
L’homogénéité des joueurs très proches les uns des autres en terme de talent.

- Leurs faiblesses :
Peut-être une trop grande confiance dans leurs forces.
Manque de créativité dans le jeu d’attaque.


Elsan (Calintz, Pierrened, Ultramarine, Hixxy),

- Leurs forces :
Des joueurs expérimentés avec trois finalistes de la dernière coupe (Pierrened, Calintz et Ultramarine) et un titulaires de l’équipe qui a terminé troisième (Hixxy).
Une pleiade de joueurs de level 100.

- Leurs faiblesses :
C’est une équipe relativement récente, alors quid des automatismes ?
Ils seront sans doute les plus attendus sur tous les terrains, affronter des équipes avec le couteau entre les dents ne sera pas évident tous les soirs.
Un jeu trop stéréotypé avec beaucoup de tentative de reprises de volées.


Ukraine (Kpaca, Danger, Dan D, Smog’),

- Leurs forces :
Le petit plus qu’ont pour elles toutes les formations des pays de l’est qui les rend imprenables.
Un groupe inchangé qui se connait par cœur.
Kpaca, meilleur buteur de la dernière coupe, une technique hors du commun qui le rend intaclable et des frappes qui laissent le gardien sans réaction.

- Leurs faiblesses :
Pas de banc un effectif restreint qui en cas de coup dur risque d’en pâtir.
Un jeu trop direct qui repose sur la capacité à éliminer de Kpaca.
Une absence totale de jeu au milieu de terrain.



oXmoze (Eolleo Gelios, Miraged, Seiffer),

- Leur forces :
Eolleo, capable de marquer à tout moment, le dépositaire du jeu des oXmoze est sans doute le joueur le plus dangereux d’EoS.
Malgré leur place de finalistes, ils sont beaucoup moins attendus et risque d’en surprendre plus d’un qui pensent encore que ce groupe est devenu à la porté de tous.
Anciennement « club à abattre », l’arrivée des Elsan leur enlève ce titre.

- Leurs faiblesses :
Le groupe finaliste a été dépouillé par les Elsan, est-ce qu’un mois aura suffit à reformer une bonne équipe à la hauteur de la précédente.
Une équipe qui a tendance à trop attendre l’adversaire dans son propre camp.
L’Eolleo dépendance, si ce dernier venait à manquer à l’appel, les oXmoze perdent leur âme.



AS Ardèche (Ardecho, Koss, Cerdjman, Trublion),

- Leurs forces :
Un groupe très étoffé avec une dizaine de joueurs qui méritent d’être titulaires.
Un club décomplexé grâce à sa troisième place lors de la dernière coupe qui n’aborde plus les matchs de la même manière.
La fusion avec les sécessionnistes d’Evolution qui apporte au club des titulaires d’un club quart de finaliste.

- Leurs faiblesses :
La perte de leur leader défensif (Hixxy) risque de peser beaucoup sur le jeu de l’équipe.
Il y a Koss et les autres, seul level 100 de l’équipe il est aussi le seul à être level 80+ et sur une saison ça peut compter.


AC Croix-Rousse (Anab, Miss Sha, Omanu, Ihshan),

- Leurs forces :
Une équipe type qui joue sur une partition réglée comme sur du papier à musique.
Une formation beaucoup trop sous-estimée qui peut faire très mal dans un grand jour.
Anab, Ihshan, Miss Sha… ça va vite, très vite, trop vite parfois pour les adversaires.

- Leurs faiblesses :
Un jeu basé sur des ballons longs facilement interceptés par les bons défenseurs.
Une équipe inconstante, ce qui sur un championnat ne pardonne pas.


Voilà mes six équipes favorites auxquelles il faudra ajouter d’autres clubs très proches de ce peloton de tête. Notamment les Footballl Manageur de Vagner Lovequi figurent parmis les principaux outsiders de ce championnat à venir.
Attention aussi aux surprises avec l’arrivée en masse de clubs serbes, turcs, russes… qui ont certains atouts pour eux.
Alors pour savoir qui aura le dernier mot, rendez-vous à la fin du championnat pour faire le compte, d’ici là joueurs faîtes vous plaisir, spectateurs régalez vous !

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Empire of Sports ?

43 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (65 évaluations | 8 critiques)
4,5 / 10 - Moyen

59 joliens y jouent, 158 y ont joué.