Changement de cap sur EoS

Déroutant, c'est un des mots que l'on peut utiliser pour définir le chemin qu'emprunte les développeurs d'Empire of Sports. Alors que les joueurs d'EOS (de moins en moins nombreux sur version "prologue") commençaient sérieusement à s'endormir sur leurs acquis depuis de longs mois, les salariés du groupe F4 ont décidé de nous sortir de notre torpeur.

Quel réveil pour les plus anciens. L'interface du jeu a été complètement revue (rendant par la même obsolète les premiers articles joliens autour d'EoS). Plus pratique, plus lisible, plus appropriable, tellement mieux qu'on se demande pourquoi nous avons eu droit à deux ans d'une interface qui, à côté de la nouvelle, nous paraît blafarde. La ville a connu également quelques changements, de nouveaux entraîneurs portant un uniforme EoS ont pris position devant des portails divisés en une partie réservée aux compétitions officielles (comptant pour le classement des avatars) et une autre dédiée aux entraînements, missions et matchs amicaux. Certains vendeurs, quelques missions... sont apparues et d'autres PNJ ont eux disparu victimes soit de la nouvelle interface, soit du nouvel accueil des avatars fraîchement créé (finie l'académie que tout le monde zappait malgré un espace très travaillé par les développeurs) ou encore du fait de la nouvelle constitution des avatars.

Car EoS nous offre un tout nouveau avatar (mais toujours pas bleu avec des oreilles pointues). Nous en avons terminé avec la musculation qui permettait aux avatars de faire grimper leurs caractéristiques de chaque sport sans toucher au niveau général de notre personnage dans les sports concernés. Un ancien système qui pouvait faire qu'un joueur niveau 100 n'ait que 40/70 dans une caractéristique. La fin d'une abérration et la fin de la course aux rerolls surpuissants qui pullulaient et pourrissaient EoS. Ces joueurs trustaient les récompenses dans les compétitions réservées en théorie aux joueurs peu expirimentés (certainement par peur d'affronter les joueurs de leur niveau). Une dérive qui a dû faire fuir pas mal de nouveaux joueurs lassés de prendre des fessées pa des joueurs ayant le même niveau qu'eux à l'affichage, mais qui avec le bénéfice de la musculation et de la connaissance du jeu n'étaient pas battables.

La fin des traits physiques va donc faire du bien au jeu tout autant que l'alignements des stats sur le niveau de chaque sport. Evidemment tout ça à un prix : le centre de santé n'est plus sur les places centrales et surtout les PNJ y ont perdu leur importance, il n'y reste que la réinitialisatrice de talents qui à terme devrait (par cohérence) être ramenée sur la place principale (comme à l'origine). Disparition également de la vendeuse de barres chocolatées.

L'autre gros changement concerne les packs boosts/kits d'amélioration. Le niveau des avatars n'est plus cantonné à 70 et le cap statistique n'est plus fixé à 150. De 70 notre avatar peut maintenant voir ses caractéristiques alignées sur son niveau de sport (donc 100 au maximum) et le cap statistique passe quant à lui à 400. 100 points de niveau de sport, 100 points via les talents déblocables à chaque level pris et surtout 200 points gràce à de nouveaux kits d'amélioration. C'est ce dernier point qui fait débat sur EoS. Certains, qui ont dépensé parfois des sommes à quatre chiffres pour obtenir des kits équilibrés de la façon qui les satisfaisait le plus, ont vu ça d'un très mauvais oeil car la répartition des kits se trouve toute chamboulée (plus qu'une pile de boîtes en alu après le passage d'une balle de tennis). Moins de supports (et donc des kits inutilisables), des conversions sur une base de 150 vers 400 mais sans tenir compte de la perte des autres kits et d'un éventuel désiquilbrage, les community manager ont dû vite éteindre l'incendie qui menaçait sur le forum de la Beta en divulguant à l'avance des futurs cadeaux qui devaient être une surprise.

Mais avec de nouveaux kits achetables en silvers et moins chers en golds que les actuels (on peut d'ailleurs penser qu'il y aura prochainement une réévaluation du coût d'achat des golds vers le haut) et qui plus est dont les caractéristiques sont déjà définies à l'avance (plus de lotterie pouvant débouchée sur un kit pourri), EoS devient un jeu où ceux qui ne paient pas ne seront plus lésés par rapport aux gros payeurs (la différence sera simplement en terme de rapidité à xp car les abonnés auront des bonus d'xp).

Ajouté à cela le retour d'une courbe d'xp plus rapide et vous obtenez un jeu qui s'adresse enfin aux casuals et qui en l'état devrait séduire les nouveaux joueurs. Alors bien-sur dans l'histoire quelques uns vont être perdant au niveau du porte-monnaie (par rapport aux euros dépensés et à une future concurrence plus rude dans la course aux lots réels), mais l'objectif des joueurs est de se confronter à un maximum d'adversaires et non pas seulement à une centaine de joueurs qui connaissent les failles du jeu sur le bout des ongles et qui ont perdu toute passion de jouer.

EoS a changé de cap marketing certainement dans ce sens et on peut les en remercier. Mais cela ne fait pas tout. Si l'emballage est séduisant il reste à soigner le contenu. Cette version beta n'a modifié que le gameplay du foot qui, en dehors d'un gardien toujours aussi pathétique, est enfin devenu un sport collectif intéressant. Mais un sport sur les six ça fait léger pour satisfaire tout ceux qui sont blasés par les bugs dont ils ont eu le temps de faire le tour depuis la dernière grosse maj (en mai 2010).  Il faudra donc encore attendre pour avoir une version finalisée.

Il faudra aussi attendre pour voir si la future version saura enfin traiter le problème principal de l'avis de tous : le lag. Car tout peut être parfait sur le papier, les matchs peuvent être superbes entre gentlemen et possesseurs d'une bonne connexion, si un joueur arrive au milieu et se met à lagger le plaisir de jouer s'en va aussi rapidement que le lagger est arrivé (ou pas).

Mais pour rester sur des choses positives, il faut quand même dire que cette fois-ci EoS a fait du bon travail et qu'on a hâte de voir le résultat final d'ici deux ou trois semaines ?

Réactions (10)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Empire of Sports ?

43 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (65 évaluations | 8 critiques)
4,5 / 10 - Moyen

59 joliens y jouent, 158 y ont joué.